back
Frais d’agence immobilière, taxes, commission, comment s’y retrouver ?
Homki Homki | 16 Octobre 2018

Frais d’agence immobilière, taxes, commission, comment s’y retrouver ?

Concrètement – et sans trop nous avancer – nous pouvons affirmer que l’ennemi
n°1 de toute transaction immobilière, ce sont les commissions et les frais d’agence immobilière
. À fortiori, après avoir déjà payé les frais administratifs, les diagnostics obligatoires, les incontournables (et incompressibles) frais de notaire et droits d’enregistrement.

Nous appuyant sur l’étude Homepilot de 2018, et sur nos propres investigations
dans l’univers impitoyable (et très opaque) des frais d’agence immobilière, Homki fait le tri.

Bonne nouvelle, les traditions changent, les lignes bougent et de nouvelles (bonnes) pratiques s’imposent.

 

Concernant les commissions ou frais d’agence, quelles sont les tendances du secteur ?

D’après l’étude Homepilot 2018, les taux de commissions traditionnellement pratiqués varient entre 3% et 11% du prix de vente et sont, dans neuf cas sur dix, à la charge du vendeur. Pourcentage auquel il faut ajouter 20% de TVA.

Le taux moyen pratiqué est de 5,4%
pour un bien immobilier d’une valeur de 450 000€, soit 24 300€ de commission.

Pour autant, on observe un très large éventail de taux de commission, et de grandes variations en fonction de l’estimation du bien. Ainsi, plus le prix de vente estimé est important, moins le pourcentage de frais d’agence l’est. À l’inverse, c’est donc sur les biens les moins chers, que les taux de commission sont les plus importants.

La vieille tradition des commissions, toujours aussi opaque, présente également des disparités territoriales inexplicables et injustifiées.

Le marché n’est pas plus limpide sur la toile : En effet 43% des agents immobiliers n’affichent pas « clairement », sur leur site web, les taux de commissions pratiqués.

Enfin, les « frais fixes » en lieu et place des commissions, annoncent l’émergence d’une nouvelle génération d’agences.

Finalement, les frais payés par le vendeur dépendent tout à la fois, de la valeur du bien vendu, du secteur sur lequel il se situe mais surtout, de l’agence choisie pour le vendre.

Et les commissions minimums, ça existe vraiment ?

En effet, certains agents immobiliers fixent une commission minimum, notamment pour les biens les moins chers. Il faut être vigilant car ce montant minimum peut être largement supérieur à la moyenne des taux pratiqués, notamment pour les biens inférieurs à 80 000 €.

 

Peut-on changer d’agent immobilier ?

Cette condition est indiquée dans le mandat de l’agent. Certains fixent des durées minimales, en deçà desquelles tout changement de mandataire sera soumis au paiement de frais.

Peut-on avoir plusieurs agents/agences immobilières ?

Tout dépend du type de mandat signé.

Le mandat simple permet au vendeur de négocier le bien comme il le souhaite. Il peut donc vendre en direct ou par l’intermédiaire de plusieurs agences . Bien souvent, ce type de mandat ne favorise pas l’implication maximum des agents immobiliers, qui vont avoir tendance à se focaliser sur la vente des biens pour lesquels ils ne travaillent pas en concurrence.

Le mandat semi-exclusif permet au vendeur de vendre soit en direct, soit par l’intermédiaire d’un seul et même mandataire.

Enfin, le mandat exclusif implique une période minimum de collaboration avec une seule agence.
Ce mandat ne peut être résilié qu’à l’issue d’un préavis.

“Le mandat exclusif est,
dans 80% des cas, plus concluant
que les autres mandats.”

À part les commissions, quels autres frais sont incontournables ?

Dans la très grande majorité des cas, le vendeur devra prendre à charge la réalisation des diagnostics immobiliers.  Il faut compter en moyenne 150 à 300€ pour les diagnostics. Compte tenu du taux de commission appliqué par les agences traditionnelles, certaines incluent les diagnostics dans leur frais.

L’acquéreur devra également payer des frais de notaire et des droits d’enregistrement, qui sont obligatoires et réglementés, donc incompressibles.

 

Pour quelles raison les agents n’affichent pas clairement le détail des commissions et taxes ?

C’est toujours un casse-tête de décrypter les modes de calcul des commissions lorsqu’ils ne sont pas affichés. Le plus souvent, le taux de commission varie en fonction du prix de vente fixé à l’évaluation.

Aujourd’hui, certains agents prétendent appliquer un forfait plutôt que de prendre une commission sur le prix de vente. Cependant, ils attendent de connaître le prix de vente du bien pour déterminer ledit « forfait fixe », ce qui s’apparente finalement à prendre une commission sur le prix de vente.

Qui dit « forfait fixe »,
ne dit pas nécessairement
« forfait unique ».

Quelles alternatives alors au système traditionnel des commissions et frais d’agence ?

Chez Homki, nous sommes engagés contre la tradition obsolète des commissions arbitraires ou les soi-disant « forfaits fixes », qui varient en fonction de la nature des biens vendus.

Nous proposons un tarif unique de 2 590€ pour une qualité de service unique, quel que soit le prix de vente de votre bien (payable uniquement en cas de vente).

Pour une évaluation gratuite, nos agents référents viennent vous rencontrer et vous expliquer notre façon de travailler.